Qu’est-ce que le PERin ?


Le PERin est le plan épargne retraite individuel né de la loi PACTE. Il offre une plus grande souplesse aux épargnants souhaitant préparer leur retraite et s’adresse à tous sans distinction de profession. Faisons un point sur ce placement pour la retraite et découvrons ses avantages, ses plafonds et les différences avec les autres contrats.

PERin pour la retraite : un placement destiné à tous


La loi PACTE a pour vocation d’harmoniser les contrats d’épargne retraite et de simplifier leur accès. Le PERin est un contrat individuel, il s’adresse tout à la fois aux :

  • Demandeurs d’emploi ;
  • Étudiants ;
  • Salariés du privé ou du public ;
  • Travailleurs non salariés.

Il vous est même possible d’ouvrir un PERin pour le compte d’un mineur.

Contrairement au PER collectif, le PERin est une épargne retraite individuelle pour laquelle vous seul cotisez. Si vous disposez en plus d’un PER d’entreprise, il est possible de bénéficier de l’abondement de l’employeur.

Comment transférer de l’argent sur votre PERin pour votre épargne retraite ?


Pour alimenter votre placement PERin, vous disposez de plusieurs solutions :

  • Des versements volontaires ;
  • Des sommes collectées auparavant au titre d’un produit retraite (Madelin, Perp, article 83)

Contrairement au PER collectif, le PERin ne peut accueillir directement les sommes issues de l’intéressement ou de la participation.

Quels sont les avantages du plan épargne retraite individuel ?


En premier lieu, il s’agit d’une épargne ne pouvant être débloquée avant la retraite, sauf cas exceptionnels. À l’heure où les Français s’inquiètent de la perte de leur pouvoir d’achat à la retraite, cette épargne permet de se prémunir.
L’un des avantages du PERin concerne sa sortie, il se distingue ainsi des anciens dispositifs d’épargne retraite (PERP, Madelin…). Il est possible de choisir la solution la plus avantageuse pour vous :

  • Sortie en capital ;
  • Sortie en rente ;
  • Sortie partielle en capital et en rente.

Précédemment, avec le PERP, uniquement 20 % de l’épargne pouvait être sortie en capital. Avec un contrat Madelin, seule la rente viagère était permise.



Mais ce n’est pas tout. Les anciens dispositifs de retraite permettaient une sortie anticipée uniquement en cas d’accident de la vie :

  • Invalidité de deuxième ou troisième degré ne permettant plus d’exercer une activité professionnelle ;
  • Cessation d’activité non salariée suite à une liquidation judiciaire ;
  • Décès du conjoint ou partenaire de PACS ;
  • Situation de surendettement ;
  • Expiration des droits au chômage.

Avec votre PERin, vous pouvez réaliser une sortie anticipée pour acheter votre résidence principale.



Enfin, le PERin permet de choisir entre une gestion pilotée et une gestion libre. Il reste toutefois conseillé d’être accompagné par la gestion pilotée. Les experts Predictis sont à vos côtés pour vous conseiller les meilleurs placements selon votre âge, vos objectifs et votre profil de risque.

Quelle fiscalité pour le placement PERin ?


Il existe deux types de fiscalité avec le PERin pour la retraite : à l’entrée et à la sortie.

Vous avez la possibilité de déduire de votre imposition les versements volontaires sur votre plan épargne retraite individuel. Toutefois, si vous renoncez à cet avantage, les montants versés sont exonérés d’impôt à la sortie.

Si vous avez opté pour la déduction fiscale à l’entrée, la sortie en capital sera soumise à l’impôt. Un prélèvement forfaitaire unique de 30 % est appliqué sur les plus-values tandis que le capital est soumis à l’impôt sur le revenu.

Pour une sortie en rente, si vous avez là encore choisi de bénéficier d’une déduction d’impôt à l’entrée, vous êtes imposé. La rente est alors soumise à l’impôt sur le revenu. Si vous avez choisi de ne pas profiter de la déduction de vos versements volontaires, seule une partie de la rente est taxée. Le montant de la taxation dépend de votre âge (70 % pour les moins de 50 ans, 50 % pour les 50-59 ans, 40% pour les 60-69 ans, 30% pour les plus de 69 ans).


Existe-t-il des plafonds pour le PERin ?


Pour déduire vos versements de votre imposition, vous devez respecter des plafonds :

  • 10 % des revenus professionnels pour un salarié
  • 10 % du bénéfice imposable pour un TNS dans la limite de 8 plafonds annuels de la Sécurité sociale. À cela peuvent s’ajouter 15 % sur la fraction du bénéfice compris entre 1 et 8 PASS.
  • A défaut, 10% du PASS de l’année précédente

Le PERin s’adresse à tous les types d’épargnants souhaitant préparer leur retraite et bénéficier d’une rente ou d’un capital. Ouvrir un plan épargne retraite individuel n’impose pas de versements réguliers. Vous pouvez anticiper l’avenir au rythme de vos capacités financières. Vous envisagez d’ouvrir un PERin pour préparer votre retraite à votre rythme ? Les conseillers Predictis sont à votre écoute pour trouver le support d’épargne retraite le plus adapté.