Selon un récent sondage, sept Français sur dix se déclarent favorables à une fusion des régimes des retraites. Un tiers se prononce même pour un relèvement de l’âge minimum de départ.

D’après un sondage OpinionWay et Comdata Group pour Les Échos et Radio Classique, publié le 18 octobre 2018 et réalisé auprès de 1.002 individus âgés de 18 ans et plus, 70% des personnes interrogées souhaitent une fusion de l’ensemble des régimes de retraite, une des mesures essentielles de la réforme promue par le président Macron. Si l’introduction d’une dose de capitalisation est toujours rejetée par 56% des sondés, le relèvement de l’âge légal de départ (actuellement fixé à 62 ans) engrange 33% d’opinions favorables. C’est un point de plus par rapport à une précédente étude effectuée en juin 2015.

L’idée de repousser au-delà de 62 ans l’âge minimum à partir duquel les Français sont autorisés à liquider leurs droits est acceptée par 39% des travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, chefs d’entreprise, professions libérales), selon ce sondage. Les personnes favorables au relèvement de l’âge légal considèrent en moyenne qu’il doit être porté à 65 ans.

Inquiétude pour l’avenir du système de retraite

Autre enseignement de cette étude d’opinion : 49% des déclarants sont partisans d’un passage à un système de calcul en points dans lequel chaque actif acquiert des points en fonction de sa rémunération, soit le système du futur régime « universel ». Ils sont, en revanche, 44% à vouloir conserver le système actuel en annuités (trimestres), basé sur les 25 meilleures années de rémunération pour les salariés du secteur privé et la moyenne des six derniers mois de traitement pour les fonctionnaires. Quant aux 7% de sondés restants, ils ne livrent pas leur choix entre les deux systèmes.

Mais si les Français soutiennent majoritairement les grandes lignes de la future réforme des retraites, ils sont encore nombreux (65%) à douter de la capacité du gouvernement à la mener à son terme. Un scepticisme qui se manifeste le plus chez les demandeurs d’emploi (45%) et les salariés du public (70%). Pire : 84% des personnes interrogées se déclarent ouvertement inquiètes quant à l’avenir de notre système de retraite. Petite consolation pour le gouvernement: ce pourcentage enregistre un recul de 8 points par rapport au sondage effectué en 2015.

 

Source : https://www.opinion-way.com/fr/component/edocman/opinionway-et-comdata-group-pour-les-echos-et-radio-classique-ecoscope-octobre2018/viewdocument.html?Itemid=0

Pour en savoir plus sur la réforme des retraites, contactez un conseiller Predictis. Et découvrez nos solutions d’épargne et de retraite sur notre site Internet.