Tout savoir sur l’investissement en Monuments Historiques

L’investissement en Monuments Historiques est un dispositif de défiscalisation s’adressant aux ménages fortement imposés. Il permet de se constituer un patrimoine tout en envisageant une réduction d’impôt. Predictis vous éclaire sur la question.

Pourquoi investir en Monuments Historiques ? 

L’investissement en Monuments Historiques répond à différents besoins selon votre profil d’investisseur. Investir via cette loi est une solution pour :

  • Se constituer un capital pour l’avenir ;
  • Défiscaliser ;
  • Générer des revenus pour la retraite ;
  • Optimiser son épargne ;
  • Faire l’acquisition d’un bien ayant un intérêt historique et architectural

Cette acquisition est extrêmement intéressante pour un public qui paie beaucoup d’impôts. Au regard des avantages fiscaux proposés, cet investissement s’adresse tout particulièrement aux contribuables soumis au minimum à la tranche de 41 %.

Quel est le montant de l’investissement à envisager ?

lus élevé qu’un investissement locatif classique. Les immeubles éligibles sont classés Monuments Historiques ou inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Le montant de l’investissement va dépendre du bien, mais certains biens sont accessibles à partir de 150 000€. Ensuite, il n’y a pas de limites dès lors que vous disposez des fonds nécessaires ou que vous pouvez réaliser un emprunt bancaire important.

Monuments Historiques : quel avantage fiscal ?


Autre avantage de cette opération : une décote est appliquée dans le cadre du calcul de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) si vous respectez les conditions suivantes :

Abordons à présent l’intérêt majeur de choisir un investissement en Monuments Historiques. Cette loi a été instaurée pour favoriser l’entretien et la restauration du patrimoine français. C’est pourquoi elle offre un avantage fiscal très incitatif.

Pour les contribuables fortement imposés, cette loi est certainement la plus attractive. Elle permet de déduire de votre revenu global 100 % des travaux de restauration effectués. Aucun plafonnement n’a été instauré. Le concept est ici de générer un déficit foncier. Pour mémoire, il s’agit d’une situation dans laquelle les revenus fonciers sont inférieurs aux charges.

La déduction d’impôt peut s’opérer sur 1 à 3 ans, la durée dépend de votre niveau d’imposition. Au regard de l’avantage proposé, cet investissement dans un bien immobilier en Monuments Historiques ne sera pas intéressant si vous payez moins de 10 000 € d’impôts par an.

Autre avantage de cette opération : une décote est appliquée dans le cadre du calcul de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) si vous respectez les conditions suivantes :

  • Vous conservez votre bien durant 15 ans ;
  • L’immeuble est bien classé Monuments Historiques ou inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques ;
  • Le bien immobilier est dédié à un usage commercial, professionnel ou touristique avec des visites payantes.

La décote atteint ici 75 %, c’est loin d’être négligeable.

Que faire de votre investissement en Monuments Historiques ?

La condition essentielle pour bénéficier des avantages fiscaux de la loi Monuments Historiques est de conserver votre bien durant 15 ans. Ensuite, libre à vous de déterminer la nature de son exploitation :

  • Vous pouvez en faire votre résidence principale. Cela pose toutefois une limite : non seulement vous ne percevez pas de revenus locatifs, mais vous ne pouvez déduire cette fois que 50 % des travaux réalisés ;
  • Vous louez votre bien durant au moins 3 ans. Ici, vous bénéficiez à la fois de la déduction d’impôt à hauteur de 100 % des travaux réalisés et d’un revenu locatif pour financer votre investissement ;
  • Vous ouvrez votre bien au public : de cette manière, vous pouvez ambitionner de profiter de la décote de 75 % pour le calcul de l’IFI. Pour en bénéficier, vous devez respecter certaines conditions d’ouverture :
    • Au moins 40 jours pendant les mois de juillet, août et septembre ;
    • Soit au moins 50 jours par an, dont 25 jours non ouvrables d’avril à septembre (les dimanches et jours fériés).

Chaque jour d’ouverture, le bien immobilier en loi Monuments Historiques doit être accessible au public au moins 6 heures.


     Investir en Monuments Historiques offre de belles opportunités, notamment pour les ménages les plus imposés. La réduction d’impôt est importante et la décote pour le calcul de l’IFI est à envisager pour optimiser de manière importante votre fiscalité.